Adénoïdes chez les enfants - de quoi s'agit-il, supprimer ou non?

Les végétaux adénoïdes se produisent principalement chez les enfants de 3 à 12 ans et causent beaucoup d'inconfort et de tracas à la fois aux enfants et à leurs parents. Ils nécessitent donc un traitement urgent. Le cours de la maladie est souvent compliqué, après quoi il y a adénoïdite - inflammation des végétations adénoïdes.

Les végétations adénoïdes chez les enfants peuvent survenir au début de l'âge préscolaire et durer plusieurs années. Au lycée, leur taille diminue généralement et s’atrophie progressivement.

Chez l'adulte, les végétations adénoïdes ne sont pas retrouvées: les symptômes de la maladie ne sont caractéristiques que chez les enfants. Même si vous avez eu cette maladie dans votre enfance, elle ne reviendra pas à l'âge adulte.

Causes du développement adénoïde chez les enfants

Qu'est ce que c'est Chez les enfants, les adénoïdes présents dans le nez ne sont rien d'autre que la prolifération du tissu de l'amygdale pharyngée. Il s’agit d’une formation anatomique, qui fait normalement partie du système immunitaire. L'amygdale nasopharyngée est la première ligne de défense contre divers micro-organismes cherchant à pénétrer dans le corps avec de l'air inhalé.

Avec la maladie, l'amygdale augmente et lorsque l'inflammation disparaît, elle redevient normale. Dans le cas où l'intervalle entre les maladies est trop court (par exemple, une semaine ou même moins), les croissances n'ont pas le temps de diminuer. Ainsi, étant dans un état d'inflammation constante, ils se développent encore plus et parfois "gonflent" à un point tel qu'ils couvrent l'ensemble du nasopharynx.

La pathologie est plus typique chez les enfants âgés de 3 à 7 ans. Rarement diagnostiqué chez les enfants de moins d'un an. Le tissu adénoïde envahi subit souvent un développement inversé; par conséquent, à l'adolescence et à l'âge adulte, la végétation adénoïde n'est presque jamais retrouvée. Malgré cette caractéristique, le problème ne peut être ignoré, car l’amygdale envahie par la végétation est une source constante d’infection.

Le développement des végétations adénoïdes chez les enfants est facilité par les fréquentes maladies aiguës et chroniques des voies respiratoires supérieures: pharyngite, amygdalite, laryngite. Les infections (grippe, ARVI, rougeole, diphtérie, scarlatine, coqueluche, rubéole, etc.) peuvent constituer un facteur de départ pour la croissance des végétations adénoïdes chez l’enfant. La tuberculose peut jouer un rôle dans la croissance des adénoïdes chez les enfants. Les adénoïdes chez les enfants peuvent constituer une pathologie isolée du tissu lymphoïde, mais ils sont beaucoup plus souvent associés à l'angine de poitrine.

Parmi les autres causes conduisant à l’apparition d’adénoïdes chez les enfants, on distingue une allergénisation accrue du corps de l’enfant, des carences en vitamines, des facteurs nutritionnels, des invasions fongiques, des conditions sociales défavorables, etc.

Symptômes de végétations adénoïdes dans le nez d'un enfant

Dans des conditions normales, les végétations adénoïdes chez l’enfant ne présentent pas de symptômes pouvant nuire à la vie ordinaire. L’enfant ne les remarque tout simplement pas. Mais à la suite de rhumes et de maladies virales fréquents, les végétations adénoïdes ont tendance à augmenter. En effet, afin de remplir sa fonction immédiate de rétention et de destruction des microbes et des virus, les végétations adénoïdes sont renforcées par la prolifération. Inflammation des amygdales - c'est le processus de destruction des microbes pathogènes, qui est la cause de l'augmentation de la taille des glandes.

Les principaux signes d'adénoïdes sont les suivants:

  • nez souvent long et qui coule, difficile à traiter;
  • difficulté à respirer par le nez, même en l'absence de rhinite;
  • écoulement muqueux persistant du nez, provoquant une irritation de la peau autour du nez et de la lèvre supérieure;
  • souffle la bouche ouverte, la mâchoire inférieure pend en même temps, les plis nasogéniens sont lissés, le visage devient indifférent;
  • mauvais sommeil agité;
  • ronfler et renifler dans un rêve, parfois - en retenant votre souffle;
  • état morose, apathique, diminution des progrès et de l'efficacité, de l'attention et de la mémoire;
  • attaques de suffocation nocturnes caractéristiques des végétations adénoïdes du deuxième au troisième degré;
  • toux sèche persistante le matin;
  • mouvements involontaires: tic tac et nervosité nerveux;
  • la voix perd sa résonance, devient sourde, rauque, léthargie, apathie;
  • plaintes de maux de tête dus à un manque d'oxygène dans le cerveau;
  • perte auditive - demande souvent l'enfant.

L'oto-rhino-laryngologie moderne divise les végétations adénoïdes en trois degrés:

  • 1 degré: les végétations adénoïdes chez un enfant sont petites. En ce jour, l'enfant respire librement, une difficulté à respirer se fait sentir la nuit, en position horizontale. L'enfant dort souvent, la bouche ouverte.
  • 2e année: les végétations adénoïdes chez un enfant sont considérablement élargies. L'enfant doit respirer par la bouche tout le temps, la nuit il ronfle assez fort.
  • 3 degrés: les végétations adénoïdes chez un enfant recouvrent complètement ou presque complètement le nasopharynx. L'enfant ne dort pas bien la nuit. Ne pouvant pas reprendre des forces pendant son sommeil, pendant la journée, il se fatigue facilement, l'attention se disperse. Il a mal à la tête. Il doit garder la bouche ouverte tout le temps, ce qui change les traits de son visage. La cavité nasale cesse d'être ventilée, une rhinite chronique se développe. La voix devient nasale, la parole brouillée.

Malheureusement, les parents ne prêtent souvent attention aux anomalies dans le développement des végétations adénoïdes qu'au stade 2-3, lorsque la respiration nasale est difficile ou absente.

Adénoïdes chez les enfants: photos

Comme les végétations adénoïdes ressemblent à celles des enfants, nous proposons des photos détaillées.

Traitement des végétations adénoïdes chez les enfants

Dans le cas des végétations adénoïdes chez les enfants, il existe deux types de traitement - chirurgical et conservateur. Dans la mesure du possible, les médecins cherchent à éviter une intervention chirurgicale. Mais dans certains cas, vous ne pouvez pas vous en passer.

Le traitement conservateur des végétations adénoïdes chez les enfants sans chirurgie est la direction la plus correcte et prioritaire dans le traitement de l'hypertrophie de l'amygdale pharyngienne. Avant d'accepter l'opération, les parents doivent utiliser toutes les méthodes de traitement disponibles pour éviter une adénotomie.

Si le ORL insiste sur le retrait chirurgical des végétations adénoïdes - ne vous précipitez pas, il ne s'agit pas d'une opération urgente, quand il n'y a pas le temps de réfléchir, ni de surveillance ni de diagnostic supplémentaires. Attendez, suivez l’enfant, écoutez l’avis d’autres spécialistes, faites un diagnostic quelques mois plus tard et essayez toutes les méthodes conservatrices.

Maintenant, si le traitement médicamenteux ne donne pas l'effet souhaité et que l'enfant présente un processus inflammatoire chronique persistant dans le nasopharynx, consultez le médecin traitant, celui qui fait l'adénotomie, pour consultation.

Adénoïdes de 3e année chez les enfants - à enlever ou non?

Lors du choix - une adénotomie ou un traitement conservateur ne peut pas compter uniquement sur le degré de croissance des végétations adénoïdes. Avec 1 à 2 degrés d'adénoïdes, la plupart pensent qu'ils n'ont pas besoin d'être enlevés, et avec le grade 3, l'opération est tout simplement obligatoire. Ce n'est pas tout à fait vrai, tout dépend de la qualité du diagnostic, il y a souvent des cas de faux diagnostics, lorsque l'examen est effectué sur le fond de la maladie ou après un récent rhume, un diagnostic de grade 3 est demandé à l'enfant et il est conseillé de retirer rapidement les végétations adénoïdes.

Un mois plus tard, la taille des végétations adénoïdes diminue considérablement, car elles ont été agrandies en raison du processus inflammatoire, tandis que l'enfant respire normalement et ne tombe pas souvent malade. Et il y a des cas, au contraire, avec 1 à 2 degrés d'adénoïdes, l'enfant souffre d'infections virales respiratoires aiguës persistantes, d'otites récurrentes, le syndrome d'apnée du sommeil survient - même 1 à 2 degrés peuvent être une indication pour l'élimination des végétations adénoïdes.

Aussi sur les végétations adénoïdes 3 degrés dira le pédiatre célèbre Komarovsky:

Thérapie conservatrice

Une thérapie conservatrice complète est utilisée pour les amygdales dilatées modérées non compliquées et comprend des médicaments, une thérapie physique et des exercices de respiration.

Les médicaments suivants sont habituellement prescrits:

  1. Antiallergique (antihistaminique) - tavegil, suprastin. Utilisés pour réduire les manifestations d’allergie, ils éliminent le gonflement des tissus du nasopharynx, la douleur et la quantité de sécrétions.
  2. Antiseptiques à usage topique - collalien, protargol. Ces préparations contiennent de l'argent et détruisent les agents pathogènes.
  3. L'homéopathie est la méthode la plus sûre parmi les méthodes connues, bien associée au traitement traditionnel (bien que l'efficacité de la méthode soit très individuelle - elle aide quelqu'un à bien, faiblement à quelqu'un).
  4. Rinçage. La procédure élimine le pus de la surface des végétations adénoïdes. Elle est réalisée uniquement par un médecin utilisant la méthode du «coucou» (en introduisant la solution dans une narine et en aspirant l’autre avec un aspirateur) ou sous la douche nasopharyngée. Si vous décidez de faire la lessive à la maison, enfoncez encore plus le pus.
  5. Physiothérapie Traitement efficace au quartz du nez et de la gorge, ainsi qu’une thérapie au laser avec un guide de lumière dans le nasopharynx par le nez.
  6. La climatothérapie - le traitement dans des sanatoriums spécialisés inhibe non seulement la croissance du tissu lymphoïde, mais a également un effet positif sur le corps de l'enfant dans son ensemble.
  7. Multivitamines pour renforcer le système immunitaire.

De la physiothérapie, le réchauffement, les ultrasons, les ultraviolets sont utilisés.

Enlèvement des végétations adénoïdes chez les enfants

L'adénotomie est l'ablation des amygdales pharyngiennes par une intervention chirurgicale. Le meilleur médecin dira comment enlever les végétations adénoïdes chez les enfants. En un mot, l'amygdale pharyngée est capturée et coupée avec un outil spécial. Cela se fait en un seul geste et l'opération ne prend pas plus de 15 minutes.

Une méthode indésirable de traitement d'une maladie pour deux raisons:

  • Premièrement, les végétations adénoïdes grandissent rapidement et, s’il existe une prédisposition à cette maladie, elles s’enflammeront à nouveau et toute opération, même aussi simple qu’une adénotomie, provoquera un stress chez les enfants et les parents.
  • Deuxièmement, les amygdales pharyngiennes remplissent une fonction de protection qui, à la suite de l'élimination des végétations adénoïdes, est perdue pour le corps.

De plus, pour effectuer une adénotomie (c'est-à-dire une élimination des végétations adénoïdes), il est nécessaire de disposer d'indications. Ceux-ci incluent:

  • récurrence fréquente de la maladie (plus de quatre fois par an);
  • reconnu l'inefficacité du traitement conservateur;
  • apparition d'un arrêt respiratoire dans un rêve;
  • l'apparition de complications diverses (arthrite, rhumatismes, glomérulonéphrite, vascularite);
  • respiration nasale;
  • otites répétées très fréquentes;
  • rhumes récurrents très fréquents.

Il faut comprendre que l'opération est une sorte de saper le système immunitaire d'un petit patient. Par conséquent, longtemps après l'intervention, il devrait être protégé des maladies inflammatoires. La période postopératoire est nécessairement accompagnée d'un traitement médicamenteux - sinon, il y a un risque de repousse du tissu.

Certaines maladies du sang, ainsi que des maladies de la peau et des maladies infectieuses au cours de la période aiguë sont des contre-indications à l'adénotomie.

Où sont les végétations adénoïdes chez l'enfant et à quoi elles ressemblent: photo

Les adénoïdes sont une prolifération pathologique du tissu lymphoïde causée par un flux excessif d’agents viraux et infectieux dans le corps du patient. Pour comprendre où sont les végétations adénoïdes et à quoi elles ressemblent, il est nécessaire de comprendre brièvement l’anatomie du nasopharynx.

Où sont les végétations chez un enfant et un adulte? Vous devez d’abord comprendre ce que sont les végétations adénoïdes.

Tout le monde sait ce que sont les amygdales palatines (glandes): elles sont situées sur les côtés de l'anneau pharyngé et jouent un rôle de barrière.

Mais dans le corps humain sont également déterminés:

  • amygdales tubaires,
  • amygdales linguales et pharyngiennes.

L'amygdale pharyngée est une collection de tissu lymphoïde. Il est situé à la frontière du nasopharynx et des voies respiratoires, empêchant ainsi le flux d’infection dans la trachée, les bronches et les poumons.

En règle générale, la croissance du tissu lymphoïde se produit à l'âge de 5-12 ans. Dans les années suivantes, il se produit une atrophie de l'amygdale nasopharyngée et une régression spontanée du processus adénoïde. Ce n'est pas toujours le cas, sinon la maladie ne surviendrait pas chez l'adulte.

Le déclencheur (déclencheur) du processus pathologique est l'impact constant sur le nasopharynx des agents pathogènes.

Signes visuels

Cela dépend en grande partie du stade de développement du processus chez l'homme. Où chercher des végétations adénoïdes, dans la gorge ou dans le nez et pouvez-vous les trouver vous-même?

L'amygdale pharyngienne, dans son état normal, ressemble à une structure en peigne, recouverte de petites papilles pelucheuses.

Quelques définitions

À quoi ressemblent les végétations adénoïdes d'un degré?

Les végétations adénoïdes grossies du premier stade ne atteignent pas une taille si essentielle qu’elles peuvent être vues à l’œil nu.

Lors de l'inspection à l'aide de miroirs, on détermine une partie hyperémique du tissu lymphoïde de 0,5 à 2 cm, qui se dilate de manière inégale.

On peut parler du premier degré des végétations adénoïdes, quand pas plus du tiers de l'ouverture et du jean sont fermés.

Les végétations adénoïdes enflammées du premier degré ne causent presque pas d'inconfort au patient, car le diagnostic à ce stade précoce est rarement posé.

Quels sont les végétations adénoïdes 2 degrés?

Les excroissances des amygdales pharyngées de ce degré sont visibles même sans l'aide d'un équipement spécial. L'amygdale pharyngienne visuellement élargie ressemble à une structure représentée par une multitude de formations arrondies qui étaient autrefois des papilles.

L'examen diagnostique est effectué aux deux tours pour une évaluation plus précise du processus (les végétations adénoïdes sont visibles dans le nez et la gorge). Le grade 2 se caractérise par la fermeture de la moitié de l’ouvreur et de joan.

À quoi ressemblent les végétations adénoïdes chez les enfants de 3e année?

C'est le stade le plus avancé de la maladie. L'amygdale pharyngée est visible même avec une inspection de routine superficielle à la spatule.

Immédiatement derrière le voile du palais, de nombreuses formations arrondies de différentes tailles, rose ou rouge carmin, sont définies. Les choanas et le vomer se chevauchent complètement ou presque.

Dans ce cas, le diagnostic n'est pas difficile.

Lorsque le traitement tardif des végétations adénoïdes peut affecter la formation des os du visage - le soi-disant. «Visage adénoïde»

À quoi ressemblent les végétations du nez

Symptômes après le retrait de l'amygdale pharyngée

À quoi ressemblent les végétations adénoïdes éloignées? Tout dépend de l'étendue et du volume de la résection.

  • Au retrait complet, les végétations adénoïdes ne sont pas détectées visuellement.
  • La résection partielle conduit à la préservation de certaines structures de l'amygdale hypertrophiée.

Sur la base de la quantité de tissu restante, les végétations adénoïdes après le retrait peuvent apparaître sous forme de nodules simples ou de compacts de taille mineure (la forme classique de résection suppose l’excision maximale de tissus pathologiques, il ne reste pas plus de 0,3 à 1 cm).

Photo: Gorge après le retrait de l'adénoïde.

La question qui se pose est de savoir à quoi ressemble la gorge après le retrait des végétations adénoïdes, si une résection totale du tissu lymphoïde est réalisée. Lors de l'opération récemment effectuée, indiquez:

  • Hyperémie nasopharynx. Ressemble à des zones rouges et enflammées.
  • Structure lâche et granuleuse des tissus pharyngés.

Sinon, il n'y a pas de manifestations spécifiques.

Ainsi, plus le stade du processus pathologique est avancé, moins les amygdales pharyngiennes se ressemblent. Vous pouvez voir les végétations de vos propres yeux, mais uniquement si le processus est en cours d'exécution.

Le reste du diagnostic devrait être engagé oto-rhino-laryngologiste.

Adénoïdes

Adénoïdes - croissance pathologique du tissu lymphoïde de l'amygdale nasopharyngée, plus souvent chez les enfants âgés de 3 à 10 ans. Accompagné par la difficulté de la respiration nasale libre, le ronflement pendant le sommeil, les voix nasales, le nez qui coule. Conduit à des rhumes fréquents et à une inflammation de l'oreille moyenne, à une perte auditive, à un changement de voix, à un trouble de la parole, à un retard de développement, à la formation d'une morsure anormale Le diagnostic est posé par un oto-rhino-laryngologiste sur la base d'une pharyngoscopie, d'une rhinoscopie, d'une radiographie nasopharyngienne, d'un examen endoscopique du nasopharynx. Le retrait chirurgical des végétations adénoïdes (adénotomie, cryodestruction) n’exclut pas la récurrence de leur croissance.

Adénoïdes

Adénoïdes - augmentation pathologique de l'amygdale nasopharyngée. La maladie est détectée chez 5 à 8% des enfants âgés de 3 à 7 ans et touche également les garçons et les filles. Chez les enfants plus âgés, le taux d'incidence diminue. Chez les patients âgés de plus de 15 ans, l'hypertrophie de l'amygdale nasopharyngée est rarement détectée, bien que, dans certains cas, les adultes puissent également être malades.

Avec la nourriture, l'eau et l'air, un grand nombre de microbes pénètrent dans le corps humain par la bouche. Dans la gorge se trouvent des formations lymphoïdes (amygdales) qui empêchent la pénétration de l'infection et protègent le corps contre les agents pathogènes. Les amygdales forment un anneau pharyngé (anneau de Valdeira-Pirogov). L'amygdale nasopharyngée fait partie de l'anneau pharyngé et est située sur l'arcade du nasopharynx. L'amygdale est bien développée chez les enfants, diminue avec l'âge et souvent complètement atrophie.

Causes des végétations adénoïdes

Il existe une prédisposition génétique à la croissance de l'amygdale nasopharyngée, provoquée par une déviation de la structure des systèmes endocrinien et lymphatique (diathèse lymphatique-hypoplastique). Chez les enfants atteints de cette anomalie, en plus des végétations adénoïdes, il existe souvent une diminution de la fonction thyroïdienne, qui se manifeste par une apathie, une léthargie, un gonflement et une tendance à la plénitude.

La malnutrition (suralimentation) et l’effet toxique d’un certain nombre de virus peuvent contribuer au développement des végétations adénoïdes. Une inflammation secondaire et une augmentation des végétations adénoïdes peuvent se développer après des infections infantiles telles que la coqueluche, la rougeole, la scarlatine et la diphtérie.

Classification des végétations

Il y a trois degrés d'élargissement adénoïde.

  • 1 degré - les végétations adénoïdes se rapprochent du tiers des hoan et vomer. Pendant la journée, le bébé respire librement. La nuit, en raison de la transition vers une position horizontale et d'une augmentation du volume des végétations adénoïdes, il est difficile de respirer.
  • 2 degrés - les végétations adénoïdes se ferment à moitié joan et vomer L'enfant, jour et nuit, respire principalement par la bouche, ronflant souvent pendant son sommeil.
  • Grade 3 - les végétations adénoïdes ferment complètement (ou presque entièrement) le vomer et les choans. Les symptômes sont les mêmes qu'en 2e année, mais sont plus prononcés.

Symptômes de végétations adénoïdes

Le nez de l'enfant est constamment ou périodiquement posé, caractérisé par un écoulement séreux abondant. L'enfant dort la bouche ouverte. En raison de difficultés respiratoires, le sommeil du patient devient agité, accompagné de forts ronflements. Les enfants font souvent des cauchemars. Pendant le sommeil, des crises d'asthme sont possibles en raison de la rétraction de la racine de la langue.

Lorsque les végétations adénoïdes sont grandes, la phonation est perturbée, la voix du patient devient nasale. Les ouvertures des tubes auditifs sont fermées par des végétations adénoïdes envahissantes, ce qui entraîne une perte auditive. Les enfants deviennent distraits et inattentifs. En raison des végétations adénoïdes, une hyperhémie congestive des tissus mous environnants se développe (arcades palatines postérieures, palais mou et concha muqueuse nasale). En conséquence, les problèmes respiratoires sont aggravés, développent souvent une rhinite et se transforment finalement en rhinite catarrhale chronique.

La croissance du tissu adénoïde est souvent compliquée par une adénoïdite (inflammation des végétations adénoïdes). Avec l'exacerbation de l'adénoïdite, des signes d'infection générale non spécifique apparaissent (faiblesse, fièvre). Les végétations adénoïdes et surtout l'adénoïdite s'accompagnent souvent d'une augmentation du nombre de ganglions lymphatiques régionaux. Un long cours de la maladie perturbe le développement normal du squelette facial. La mâchoire inférieure devient étroite, allongée. En raison de la violation de la formation du palais dur, il y a des violations de la morsure. Le visage du patient acquiert une sorte d '"apparence adénoïde".

Les végétations adénoïdes peuvent affecter le mécanisme respiratoire. Avec le passage d'un courant d'air à travers la cavité nasale, il se produit une formation réflexe des schémas d'inspiration et d'expiration. Par conséquent, une personne respire toujours par le nez plus profondément que par la bouche. Une respiration prolongée par la bouche provoque un manque de ventilation léger mais non compensé.

Le sang de l’enfant est moins saturé en oxygène et une hypoxie cérébrale légère et chronique se produit. En raison d'une altération chronique de l'oxygénation, les enfants présentant un long cycle d'adénoïdes développent parfois un retard mental. Les patients se plaignent souvent de maux de tête, n’étudient pas bien, ont du mal à se souvenir du matériel éducatif.

Une diminution de la profondeur d'inhalation sur une longue période devient une cause de violation du processus de formation de la poitrine. L'enfant développe une telle déformation de la poitrine en tant que "poitrine de poulet". Un certain nombre de patients atteints de végétations adénoïdes présentent une anémie, une violation du tractus gastro-intestinal (perte d'appétit, vomissements, constipation ou diarrhée).

Diagnostic des végétations adénoïdes

Le diagnostic est établi sur la base d'un examen détaillé, d'une histoire soigneusement collectée et de données d'études instrumentales. Les techniques instrumentales suivantes sont utilisées:

  • Pharyngoscopie. L'étude évalue l'état de l'oropharynx et des amygdales. Est déterminé par la présence de décharge caractère mucopurulent sur le dos du pharynx. Pour inspecter les végétations adénoïdes, soulevez le palais mou avec une spatule.
  • Rhinoscopie antérieure. Le médecin examine les voies nasales. L'étude révèle un œdème et la présence d'écoulement dans la cavité nasale. Des gouttes vasoconstrictives sont instillées dans le nez de l'enfant, après quoi les végétations adénoïdes recouvrant les articulations sont visibles. L'enfant est invité à avaler. La contraction du voile du palais qui en résulte provoque une oscillation des végétations adénoïdes, dans lesquelles la lumière met en évidence la surface des amygdales.
  • Rhinoscopie du dos. Le médecin examine les passages nasaux à travers l'oropharynx avec un miroir. À l'examen, les végétations adénoïdes sont une tumeur hémisphérique avec des sillons à la surface ou un groupe de structures suspendues dans différentes parties du nasopharynx. L’étude est très informative, mais sa mise en œuvre présente certaines difficultés, en particulier chez les jeunes enfants.
  • Radiographie du nasopharynx. La radiographie est réalisée dans la projection latérale. Lors d'une étude, l'enfant ouvre la bouche pour que les végétations adénoïdes soient plus clairement contrastées avec l'air. La radiographie vous permet de diagnostiquer de manière fiable les adénoïdes et de déterminer avec précision leur degré.
  • Endoscopie du nasopharynx. Étude hautement informative qui permet un examen détaillé du nasopharynx. Lors de l'examen des jeunes enfants, une anesthésie est requise.

Traitement adénoïde

La tactique de traitement dépend moins de la taille des végétations que des troubles associés. Les indications pour la chirurgie sont déterminées par un oto-rhino-laryngologiste. Chez les jeunes enfants, la chirurgie des végétations adénoïdes est réalisée sous anesthésie générale. Chez les enfants plus âgés, elles sont souvent réalisées sous anesthésie locale. Il est possible de procéder à la cryodestruction des végétations adénoïdes ou à leur élimination par endoscopie.

Chez les patients prédisposés aux allergies, les végétations adénoïdes récidivent souvent; par conséquent, le traitement chirurgical doit être associé à un traitement désensibilisant. Avec la croissance de l'amygdale nasopharyngée de 1 degré et une insuffisance respiratoire légère, un traitement conservateur est recommandé (instillation d'une solution de protargol à 2%). On prescrit au patient des agents fortifiants (vitamines, suppléments de calcium, huile de poisson).

Symptômes et traitement des végétations adénoïdes chez les enfants

Quels sont les végétations adénoïdes?

Les adénoïdes, faisant partie de l'anneau pharyngé, bloquent l'entrée de la flore microbienne dans la gorge avec de l'air inspiré par le nez. Le tissu lymphoïde est bien développé chez les bébés. L'incidence maximale se produit entre 3 et 7 ans, bien que l'hypertrophie adénoïde se développe de plus en plus tôt. À partir de 7 ans, l'anneau lymphoïde perd progressivement sa fonction et à l'âge de 15-16 ans, les végétations adénoïdes s'atrophient complètement et leur taille diminue de manière significative.

La croissance des végétations adénoïdes se produit progressivement à cause des rhumes fréquents. Cependant, avec l'hypertrophie, les médecins déclarent une adénoïdite - une inflammation du tissu lymphoïde, son augmentation dans le contexte d'une maladie virale / bactérienne de la gorge.

C'est important! L'amygdale pharyngienne enflammée (adénoïdite) est rétablie pendant le traitement de la maladie sous-jacente; une intervention chirurgicale visant à retirer les végétations adénoïdes n'est pas nécessaire dans ce cas.

La maladie adénoïde est en tête des pathologies ORL, la morbidité infantile atteint 25%. En ouvrant la bouche de l'enfant, la mère ne verra pas l'amygdale nasopharyngée, elle se situe légèrement au-dessus de la partie visible de la gorge. L'inspection est effectuée par un spécialiste ORL à l'aide d'un miroir spécial.

Causes de l'hypertrophie adénoïde

Une végétation anormale du tissu lymphoïde chez les enfants se produit pour les raisons suivantes:

  • maladies virales fréquentes (grippe, ARVI);
  • amygdalite chronique;
  • infections infantiles (coqueluche, diphtérie, scarlatine);
  • humeur allergique du corps (le bébé réagit aux produits contenant des produits chimiques et à une consommation excessive de bonbons);
  • échec immunitaire (faiblesse des défenses);
  • prédisposition génétique (fonctionnement anormal du système lymphatique, généralement associé à une pathologie endocrinienne);
  • grossesse / accouchement pathologique (infection virale d'une femme enceinte au premier trimestre, hypoxie fœtale, asphyxie à la naissance);
  • alimentation artificielle (avec le lait maternel, le bébé reçoit les cellules immunitaires de la mère);
  • vaccinations (une réponse inadéquate à la vaccination provoque souvent des végétations adénoïdes au nez);
  • environnement extérieur (poussière, air pollué, toxines, plastique, produits chimiques ménagers).

Symptômes de l'adénoïdite chez les enfants

Les signes suivants indiquent l'hypertrophie de l'amygdale pharyngée:

  1. Violation de la respiration nasale. Selon le degré d'hypertrophie, la respiration par le nez peut être partiellement ou complètement altérée. La congestion nasale n'est pas toujours accompagnée d'un écoulement, mais le moindre froid provoque un écoulement abondant de mucus séreux / purulent par le nez et le dos du nasopharynx. L'irritation par le mucus du nasopharynx provoque une toux réflexe non associée à une inflammation des parties inférieures de la muqueuse pharyngée et disparaît lors du traitement des végétations adénoïdes.
  2. Troubles de la parole. Compte tenu de l'impossibilité de faire passer l'air par le nez, la voix de l'enfant devient nasale. Ces enfants incluent la définition de «parle dans le nez». Pendant la formation de la parole, le bébé ne peut pas prononcer certaines lettres. L'image classique est un bébé avec la bouche constamment ouverte, le nez bouché par du mucus et la voix nasale. Le traitement habituel d'une rhinite prolongée ne fonctionne pas.
  3. Perturbation du sommeil L'incapacité de respirer par le nez provoque l'anxiété et le ronflement dans un rêve. Souvent, dans un rêve, un enfant a la respiration bloquée (apnée), ce qui effraie beaucoup la mère. Sur fond de mauvais sommeil, le bébé devient irritable et méchant pendant la journée.

Classification des végétations

Dois-je enlever les végétations adénoïdes? La réponse à cette question réside dans le diagnostic lui-même, ou plutôt dans le degré d'hypertrophie (augmentation de taille persistante) des végétations adénoïdes. Le médecin diagnostique:

  1. Végétation adénoïde 1 degré. Les végétations adénoïdes élargies couvrent 1/3 de la lumière du nasopharynx. L'enfant a du mal à respirer pendant son sommeil (la nuit, le tissu lymphoïde augmente légèrement), le ronflement.
  2. Végétation adénoïde 1-2 degrés. Le tissu lymphoïde bloquait jusqu'à 50% des voies nasales.
  3. Végétation adénoïde 2 degrés. Fermé 2/3 lumière nasopharyngée. La respiration nasale est problématique même pendant la journée, la parole est altérée.
  4. Végétation adénoïde 3 degrés. L'amygdale élargie recouvre complètement les voies nasales. La respiration nasale est impossible.

C'est important! Souvent, après un rhume, la taille des végétations adénoïdes augmente, mais cela ne signifie pas que leur hypertrophie. Une augmentation est diagnostiquée 2 à 3 semaines après la guérison.

Effets des végétations adénoïdes

L'impact négatif des végétations adénoïdes ne se limite pas à la respiration et à la parole. Les conséquences de l'hypertrophie des amygdales pharyngées sont beaucoup plus graves:

  1. Rhumes fréquents. Un tissu lymphoïde envahi et une accumulation de mucus sont un foyer d'infection. Les enfants avec des végétations adénoïdes appartiennent généralement au groupe des patients fréquemment atteints. Les maladies catarrhales (laryngite, bronchite, etc.) sont diagnostiquées plus de 3 à 4 fois et jusqu'à 12 cas par an.
  2. Adénoïdite chronique. La "vie" constante des virus / bactéries sur l'amygdale nasopharyngée conduit à une inflammation chronique, dont les exacerbations sont caractérisées par une hyperthermie élevée (jusqu'à 39 ° С).
  3. Sinusite 60% des cas de sinusite due aux végétations adénoïdes.
  4. La défaite de l'aide auditive. La fermeture par les végétations adénoïdes de la trompe d'Eustache, qui fait communiquer le nasopharynx et l'oreille moyenne, entraîne une diminution de l'audition (le passage de l'air est problématique, le tympan est immobile) et des otites fréquentes (découverte de la source de l'infection). Les végétations adénoïdes non traitées provoquent souvent une perte auditive persistante.
  5. Faible performance d'apprentissage. Fait: Les adénoïdes présents dans le nez réduisent la saturation en oxygène du cerveau de 12 à 18%. D'où toutes les conséquences qui en découlent: incapacité à se concentrer, faible mémoire, etc.
  6. Problèmes d'orthophonie. L'absence de traitement rapide des végétations adénoïdes est caractérisée par des troubles persistants de l'orthophonie, suivis d'une correction de la parole chez un orthophoniste.
  7. Changements persistants dans le sang - anémie.
  8. Anomalies cardiaques - souffles cardiaques fonctionnels.
  9. Violation de la fonction urinaire - énurésie chez l'enfant.
  10. Ajustement pathologique du système nerveux - irritabilité, larmoiement.
  11. Structure adénoïde du visage - mâchoire inférieure tombante allongée, déformation des incisives supérieures (dents de lièvre).

Diagnostics

Les signes et les données ci-dessus d'un examen ORL par un médecin suffisent pour poser un diagnostic et la présence d'effets aggravants ne permet pas de laisser les végétations adénoïdes sans attention. Cependant, la maladie doit être différenciée de pathologies similaires dans les manifestations cliniques:

  • septum nasal courbé;
  • rhinite allergique;
  • gonflement.

Méthodes de diagnostic physique:

  • la palpation au doigt de l'amygdale pharyngée est une méthode dépassée, très douloureuse et peu informative;
  • rhinoscopie postérieure - inspection avec un miroir;
  • Rayon X de la région nasopharyngée (détermination du degré d'hypertrophie et de dommages aux structures voisines);
  • endoscopie - inspection vidéo avec visualisation de la muqueuse nasopharyngée sur le moniteur;
  • tomographie par ordinateur.

Comment traiter les végétations adénoïdes?

Le choix des tactiques à utiliser pour gérer un patient atteint d’adénoïdes dépend de la gravité de leur hypertrophie et des complications associées. Dans tous les cas, il convient de partir de l’expression «il n’ya pas d’organes supplémentaires dans le corps» et le prélèvement actuellement populaire des végétations adénoïdes chez les enfants devrait être effectué dans des cas exceptionnels. Donc, traitement sans chirurgie, schéma approximatif:

  • lavage avec des préparations salées (Aqua-Maris, solution saline, dauphin) - un lavage inadéquat est semé de pus dans le pharynx;
  • gouttes anti-inflammatoires / vasoconstricteurs (Euphorbium, Nazivin, Protargol) - le meilleur effet de leur utilisation combinée;
  • antihistaminiques (phenkarol);
  • immunomodulateurs (interféron dans le nez, Anaferon selon le régime des enfants, vitamines);
  • remèdes populaires - écorce de chêne, huile de thuya, mélange de miel et de jus de betterave, jus de carotte (à enterrer jusqu'à 5 fois par jour);
  • remèdes homéopathiques (Adenosan et autres) - un homéopathe expérimenté choisit le médicament et la posologie; le traitement homéopathique est long et, dans certains cas, ne donne pas le résultat souhaité.
  • Les exercices respiratoires Buteyko - un moyen efficace de traiter une hypertrophie même significative de l'amygdale pharyngée, améliorent la respiration dès le 2e jour de l'entraînement;
  • traitement au laser - une cure de 10 jours réduit considérablement le gonflement de la muqueuse et a un effet antimicrobien;
  • nez de quartz.

C'est important! Est-il possible de chauffer le nez avec des végétations adénoïdes? L'efficacité du chauffage du nez avec des végétations adénoïdes est nulle. Dans le même temps, il existe une forte probabilité de gonflement accru de la membrane muqueuse et d'aggravation de la situation. Le réchauffement est contre-indiqué.

Le traitement conservateur à domicile est plus efficace avec une combinaison de plusieurs méthodes d'exposition. La guérison instantanée ne vaut pas la peine d'attendre. Cependant, avec une approche intégrée, il y a une tendance positive (réduction de la taille des végétations adénoïdes, amélioration de la respiration nasale).

Adénotomie

L'élimination chirurgicale de la végétation adénoïde n'est pas une panacée pour la maladie. L'excision radicale est utilisée dans les cas suivants:

  • manque de résultats dans le traitement conservateur des végétations adénoïdes 2-3 degrés;
  • une menace pour la vie de l'enfant (problèmes cardiaques, etc.).

L'adénotomie est réalisée sous anesthésie générale à l'aide d'un laser. Avantages de la résection au laser des végétations adénoïdes:

  • moins douloureux;
  • l'excision au laser du tissu lymphoïde prévient les saignements (effet cautérisant);
  • possibilité de contrôle endoscopique, haute précision de l'excision;
  • invasion non élevée, rétablissement rapide.
  1. Contre-indiqué dans les manifestations asthmatiques chez un enfant.
  2. Possible croissance répétée du tissu lymphoïde.
  3. L'adénotomie élimine la source de l'infection, mais pas les perturbations immunitaires. Sans immunostimulation, l'enfant ne cessera pas de souffrir. L'infection ne se multipliera pas dans le nasopharynx, mais dans la trachée et les bronches.

Vous ne devez pas attendre entre 5 et 7 ans lorsque le tissu lymphoïde s’atrophie et diminue de taille. Dans le contexte d'une amélioration de la respiration, le foyer d'infection chronique demeure et les rhumes fréquents continuent. Le traitement des végétations adénoïdes doit être complexe (effets sur la concentration, élimination du facteur allergique, stimulation du système immunitaire) et, dans des cas exceptionnels, radical.

Adénoïdes. Symptômes, causes d'inflammation, traitement et élimination des végétations adénoïdes.

Foire Aux Questions

Le site fournit des informations de base. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux.

Les adénoïdes sont un processus pathologique résultant de la croissance du tissu lymphoïde et du tissu conjonctif dans le nasopharynx. Aux endroits où se trouvent habituellement les formations lymphatiques adénoïdes, elles servent à prévenir la propagation de l'infection chez les enfants par les voies respiratoires supérieures (nez, sinus nasaux) plus loin dans le corps.

La maladie est commune chez les garçons et les filles âgés de trois à quatorze, quinze ans.

Anatomie et physiologie des végétations adénoïdes

Dans le corps humain, il existe un système responsable de la lutte contre l'infection qui pénètre dans le corps. Tout microbe, qu’il s’agisse d’un staphylocoque, d’un streptocoque ou d’un autre agent pathologique, rencontre des cellules protectrices qui ont pour fonction de les détruire complètement.
Les cellules protectrices sont présentes partout, mais surtout dans les tissus lymphoïdes. Ce tissu est riche en cellules telles que les lymphocytes et est situé autour de chaque organe.

Des formations à partir de tissu lymphoïde sont également observées lorsque les cavités buccale et nasale passent dans le pharynx et le larynx, respectivement. C’est cette localisation de ces formations qui permet d’empêcher de manière plus fiable l’infection de pénétrer dans le corps. Les microbes de l'air ou des aliments consommés traversent les follicules lymphatiques, sont retenus et détruits.

Le tissu lymphoïde à ces endroits est représenté par le tissu conjonctif et les follicules lymphatiques. Ensemble, ils forment des lobules et sont appelés des amygdales.
Il y a six amygdales lymphatiques, qui forment ensemble l'anneau lymphatique pharyngé.

  • Langue - est à la base de la langue.
  • Amygdales palatines appariées, situées de part et d'autre du palais supérieur.
  • Tubal - également des amygdales jumelées et légèrement derrière le palais, au début des bas-côtés reliant la cavité buccale à la cavité de l'oreille moyenne.
  • Nasopharynx - Adénoïdes. Situé à l'arrière du nasopharynx, à la jonction entre la sortie de la cavité nasale dans la bouche.
Normalement, les végétations adénoïdes font partie de l'anneau lymphatique pharyngé entourant la cavité buccale et sa partie supérieure est le nasopharynx. À la naissance, les follicules lymphatiques des végétations adénoïdes ne sont pas encore développés. Mais avec l'âge, vers trois ans environ, le système de défense de l'organisme se forme sous la forme de follicules lymphatiques, qui empêchent l'infection de pénétrer et de se répandre dans tout le corps. Les follicules lymphatiques contiennent des cellules immunitaires spéciales (lymphocytes), qui ont pour fonction de reconnaître et de détruire les bactéries étrangères.
Vers 14-15 ans, certaines des amygdales rétrécissent et peuvent disparaître complètement, comme c'est le cas avec les végétations adénoïdes. Chez l'adulte, il est très rare de trouver des résidus de tissu lymphoïde sur le site des végétations adénoïdes.

Causes de l'inflammation adénoïde

Les adénoïdes peuvent être à la fois une maladie indépendante et être associés à des processus inflammatoires au niveau de la cavité nasale, du nez et de l'oropharynx. De là, il est nécessaire d'extraire que les raisons à l'origine de l'apparition de cette pathologie peuvent être diverses.

  1. Tout d'abord, il convient de noter les processus pathologiques survenant chez la mère pendant la grossesse, ainsi que la présence de blessures à la naissance contribuant à cette maladie.
Comme on le sait, au premier trimestre de la grossesse, il y a une ponte et la formation de tous les organes internes. Une infection apparue au cours de cette période entraîne facilement des anomalies dans le développement des organes internes, notamment des végétations adénoïdes (augmentation du volume, croissance pathologique). Recevoir un grand nombre de drogues nocives pendant la grossesse est également un facteur défavorable dans le développement des végétations adénoïdes.
L'accouchement est un processus physiologique associé au danger d'un traumatisme accru pour le fœtus. Cela est particulièrement vrai de sa tête. Lorsqu'un crâne est blessé ou que le fœtus reste longtemps dans les voies génitales de la mère, le fœtus ne reçoit pas la quantité d'oxygène nécessaire. En conséquence, l'enfant est par la suite affaibli et susceptible à l'adhérence de divers types d'infections des voies respiratoires supérieures, ce qui entraîne par conséquent une augmentation du nombre d'adénoïdes.
  1. La deuxième catégorie de causes apparaît dans le processus de développement de l'enfant, en commençant par la période de maturation progressive du système immunitaire (environ à partir de trois ans) et en terminant par l'adolescence (la période d'extinction progressive des fonctions physiologiques des végétations adénoïdes et de leur diminution de taille). Tous les processus pathologiques possibles survenant au niveau du nasopharynx (angine de poitrine, laryngite, sinusite, etc.) sont considérés comme appartenant à cette catégorie de causes.
  2. Les prédispositions allergiques (diathèse lymphatique) et les maladies chroniques catarrhales entraînent une inflammation des végétations adénoïdes, en tant que premiers organes immunitaires sur le chemin de l'infection dans le corps. Enflammés, les végétations adénoïdes augmentent et la structure normale du tissu change avec le temps. Les végétations adénoïdes grandissent et ferment progressivement la lumière de la cavité nasopharyngée, avec tous les symptômes qui s’y rattachent.

Symptômes de l'inflammation des végétations adénoïdes

Adénoïdes - la maladie n'est pas un jour. Il s’agit d’un processus chronique prolongé qui se développe progressivement et qui a des effets indésirables prononcés au niveau de l’organisme tout entier. Dans le tableau clinique de la maladie, conditionnellement, il existe plusieurs symptômes.

Les symptômes communs se manifestent par le fait que pendant une longue durée de la maladie, il y a toujours un manque d'oxygène pendant la respiration. En conséquence, l'enfant commence à se fatiguer tôt et son développement physique et mental est retardé. Une somnolence accrue apparaît, les capacités de mémoire sont réduites. Les enfants, en particulier à un âge précoce, sont en larmes et irritables.

Les symptômes locaux incluent les troubles résultant de la prolifération des végétations adénoïdes et, par conséquent, des troubles des fonctions respiratoires et auditives.

  • Tout d'abord, il devient difficile pour l'enfant de respirer par le nez. Immédiatement clairement visible lorsqu'il souffle sa bouche ouverte.
  • Après la difficulté de la respiration nasale, le ronflement nocturne apparaît.
  • Lors de l’infection, des symptômes d’inflammation nasale (rhinite) et du nasopharynx sont détectés. L'écoulement nasal, les éternuements et les écoulements nasaux sont tous des signes de rhinite.
  • Les amygdales envahissantes ferment la lumière du canal reliant la bouche à l'oreille, ce qui entraîne une perte auditive chez le patient.
  • Une confusion ou un timbre vocal réduit apparaissent dans les cas où les végétations adénoïdes recouvrent presque complètement la sortie de la cavité nasale. Normalement, lorsque vous parlez, le son pénètre dans les sinus paranasaux et résonne, c'est-à-dire qu'il augmente.
  • Type adénoïde du squelette facial. Une longue bouche ouverte pendant la respiration, une congestion nasale constante créent des conditions dans lesquelles se forme une expression spéciale du visage, appelée adénoïde. L'enfant retire progressivement le squelette facial, la mâchoire supérieure et les voies nasales se rétrécissent, les lèvres ne se ferment pas complètement et des difformités apparaissent. Si le temps dans l'enfance ne reconnaît pas cette pathologie et ne prend pas les mesures appropriées, cette déformation squelettique sous la forme d'une expression faciale adénoïde reste pour le reste de la vie.

Diagnostic des végétations adénoïdes

Pour diagnostiquer une maladie telle que les végétations adénoïdes, plusieurs méthodes simples et en même temps assez informatives suffisent.

Initialement, on peut suspecter des adénoïdes en identifiant les symptômes cliniques de la maladie, tels que la congestion nasale et la congestion nasale. Avec l'évolution chronique à long terme de la maladie, un symptôme de type de visage adénoïde est clairement détecté.

Les méthodes les plus objectives confirmant le diagnostic incluent:

  • Etude du doigt, dans laquelle le médecin évalue grossièrement l’état du nasopharynx et le degré d’agrandissement de l’adénoïde en insérant un index dans la bouche de l’enfant.
  • La rhinoscopie arrière est une méthode dans laquelle ils examinent la cavité nasopharyngée avec un miroir miniature spécial. Cette méthode n'est pas toujours appliquée avec succès, car le miroir provoque une irritation des muqueuses et peut provoquer un réflexe nauséeux, ou simplement son diamètre est plus grand lors de l'entrée dans le nasopharynx, en particulier chez les jeunes enfants.
  • La méthode endoscopique est la plus informative du point de vue du diagnostic. Un appareil spécial, un endoscope (rhinoscope), qui grossit et transmet une image claire à l'écran du moniteur, vous permet de poser rapidement et sans douleur le bon diagnostic, afin d'examiner la cavité buccale du roto et du nasopharynx. Ainsi que l'examen endoscopique a révélé des changements pathologiques concomitants dans les cavités buccales et nasales.

Traitement adénoïde

Au stade actuel du développement de la médecine, le traitement des végétations adénoïdes ne présente aucune difficulté particulière. Compte tenu du degré d'augmentation des végétations adénoïdes, de leurs modifications pathologiques dans la structure, de la fréquence d'événements inflammatoires répétés dans la glande, les oto-rhino-laryngologistes utilisent les deux méthodes principales. Le premier de ceux-ci est la méthode conservatrice de prise de médicaments. La deuxième méthode est plus radicale et s'appelle chirurgicale, dans laquelle l'enfant est retiré de la glande envahie par la modification pathologique.

Méthode conservatrice
Comme mentionné ci-dessus, prévoit l'utilisation de drogues. Il est utilisé dans les premières étapes du développement du processus pathologique. Pour décider du choix de cette méthode de traitement, vous devez:

  1. Le degré d'élargissement des glandes. En règle générale, les végétations adénoïdes ne doivent pas être trop grandes, ce qui correspond à 1 à 2 degrés d’hypertrophie (augmentation).
  2. Il ne devrait y avoir aucun signe d'inflammation chronique (rougeur, sensibilité, gonflement et autres).
  3. Pas de troubles fonctionnels de la glande. (Normalement, il existe un tissu lymphatique dans les végétations adénoïdes, qui combat l’infection et l’empêche de pénétrer dans le corps).
Avec le temps, avec des soins appropriés et le respect de toutes les prescriptions du médecin, la taille des végétations adénoïdes peut diminuer et la nécessité d'un retrait chirurgical disparaît.
Les médicaments utilisés pour traiter les végétations adénoïdes comprennent:
  1. Les antihistaminiques, c’est-à-dire ceux qui réduisent les réactions allergiques dans le corps. Le mécanisme d'action de ce groupe de médicaments est d'empêcher la formation de principes actifs biologiques, sous l'influence desquels l'apparition de réactions allergiques et inflammatoires dans la cavité nasale, le nasopharynx. Les antihistaminiques réduisent l'enflure, la douleur, les écoulements nasaux anormaux (mucus), en un mot, éliminent les symptômes du rhume (le cas échéant).
Les antihistaminiques sont des médicaments bien connus tels que le pipolfen, la diphenhydramine, la diazoline (mebhydroline), la suprastine et bien d’autres. Lors de la prescription de ce groupe de médicaments, il convient de garder à l’esprit que certains d’entre eux ont une activité hypnotique. Par conséquent, leur utilisation excessive peut conduire à cet effet secondaire indésirable.
  1. Pour une utilisation topique d'agents antiseptiques. Par exemple, le protargol, le collargol contient des microparticules d'argent, qui ont un effet inhibiteur sur les microbes.
  2. Renforcer le système immunitaire à l'aide de préparations multivitaminiques.
  3. L'échauffement, les courants ultrasonores et d'autres procédures de physiothérapie sont effectués conjointement avec le reste des médicaments généraux et locaux.
Méthode chirurgicale
Le traitement chirurgical est justifié dans les cas suivants:
  • Dans les cas où le traitement conservateur pendant une longue période ne peut obtenir des résultats favorables.
  • Avec une prolifération significative de végétations adénoïdes, correspondant à une augmentation de stade 3-4. La respiration nasale devient si difficile que l'enfant est constamment à l'état asphyxique (par manque d'oxygène dans les tissus corporels), les processus métaboliques et le fonctionnement du système cardiovasculaire sont perturbés.
  • Les glandes élargies pathologiquement altérées sont une source de propagation de diverses bactéries pathogènes (staphylocoque, streptocoque).
La chirurgie visant à retirer les végétations adénoïdes ou, pour utiliser le terme médical adénotomie, est réalisée à la fois en milieu hospitalier (hôpital) et en consultation externe (polyclinique). Avant l'opération, il est impératif de procéder à un examen spécial afin d'éviter l'apparition de réactions indésirables ou d'effets secondaires. À cette fin, un examen préliminaire de la cavité nasale et orale. À l'aide d'un miroir ou d'un endoscope spécial, ils examinent le nasopharynx pour déterminer l'étendue de la lésion, ainsi que pour déterminer l'étendue de la procédure chirurgicale.
Des tests supplémentaires sont des tests de laboratoire obligatoires pour l'analyse de l'urine et du sang. Après avoir examiné un pédiatre ou un thérapeute, vous pouvez procéder à l'opération.
L'adénotomie est pratiquée sous anesthésie locale ou sous anesthésie générale à court terme, au cours de laquelle l'enfant ne parvient pas à obtenir un sommeil narcotique. L'opération est réalisée avec un appareil spécial appelé un couteau en forme d'anneau - adénotome.

Le retrait des végétations adénoïdes est une opération peu compliquée. Par conséquent, s’il n’ya pas de complications sous la forme de saignements abondants ou d’un coup accidentel d’un morceau de tissu coupé dans les voies respiratoires, l’enfant est renvoyé chez lui plusieurs heures après l’opération.
Il est recommandé au patient de se reposer au lit pendant un ou deux jours. La nourriture doit être prise et non chaude. Mouvements tranchants avec limite d'activité physique accrue.
Les contre-indications à l'adénotomie sont:

  • Maladies du sang dans lesquelles il existe un risque élevé de complications postopératoires sous la forme de saignements ou une forte diminution de l'immunité avec l'ajout d'une infection secondaire. Ces maladies incluent - l'hémophilie, la diathèse hémorragique, la leucémie.
  • Dysfonctionnements graves du système cardiovasculaire.
  • Thymus élargi. Cette glande est responsable de la réponse immunitaire dans l'organisme et, avec son augmentation, augmente le risque de réactions protectrices excessives lors du développement d'une inflammation dans le nasopharynx, d'un gonflement et d'un blocage des voies respiratoires supérieures.
  • Les maladies aiguës, de nature inflammatoire infectieuse, telles que l'angine de poitrine, la bronchite ou la pneumonie, servent également de contre-indication à l'opération. Dans ces cas, l'adénotomie est généralement réalisée 30 à 45 jours après la guérison.

Prévention de l'inflammation des végétations adénoïdes

En combinaison avec la prise de préparations vitaminiques, d'angine chronique, d'amygdalite et de rhinite, il est recommandé de donner à l'enfant des médicaments qui renforcent la réponse immunitaire du corps. La tisane à l'extrait d'Echinacea a un effet stimulant prononcé, destiné à renforcer les défenses de l'organisme. À partir de médicaments, prenez des médicaments tels que: immunal, ribomunil et autres.

Quels sont les degrés de développement adénoïde?

Existe-t-il des végétations adénoïdes chez l'adulte et comment les traiter?

Les végétations adénoïdes peuvent se produire non seulement chez les enfants, mais aussi chez les adultes. On pensait autrefois que les végétations adénoïdes ne sont qu'une pathologie infantile et que cela ne se produit presque jamais chez les adultes. Le fait est que, compte tenu de la structure anatomique du nasopharynx chez les adultes sans équipement spécial, il est extrêmement difficile de détecter la prolifération du tissu adénoïde. Avec l'introduction de nouvelles méthodes de diagnostic telles que l'examen endoscopique (utilisant un tube flexible avec un système optique), il est devenu possible de diagnostiquer des végétations adénoïdes non seulement chez les enfants, mais aussi chez les adultes.

Des végétations adénoïdes peuvent survenir pour diverses raisons. Le plus souvent, l'amygdale pharyngée se développe après une inflammation prolongée de la muqueuse nasale.

Chez l'adulte, des végétations adénoïdes peuvent survenir dans les cas suivants:

  • rhinite chronique;
  • sinusite chronique;
  • la présence d'adénoïdes dans l'enfance.
La rhinite chronique est un processus inflammatoire à long terme de la muqueuse nasale. Avec la rhinite, le secret qui se forme dans le nez pénètre dans le nasopharynx, où se trouve l'amygdale pharyngée (les végétations adénoïdes). Une irritation prolongée des végétations adénoïdes avec du mucus entraîne une croissance progressive de ce dernier. Si la rhinite dure plus de 2 à 3 mois, la taille des adénoïdes et leur fermeture partielle ou totale de la lumière choanale (ouvertures par lesquelles le pharynx communique avec les voies nasales) et du vomer (os faisant partie du septum nasal). Il convient de noter que la rhinite chronique peut survenir non seulement en raison d’une infection prolongée de la muqueuse nasale ou de la pollution atmosphérique grave, mais également en raison de son allergie. C’est pourquoi les personnes souffrant d’allergies saisonnières doivent faire l’objet d’un suivi régulier par un spécialiste ORL.

La sinusite chronique est caractérisée par une inflammation de la membrane muqueuse des sinus maxillaires ou maxillaires. La sinusite peut survenir dans le contexte de diverses maladies infectieuses (chez l'adulte, le plus souvent avec la grippe) et peut, à long terme, entraîner une inflammation des végétations adénoïdes. Le symptôme principal de la sinusite est une sensation de lourdeur ou de douleur dans les sinus maxillaires lorsque le corps est incliné vers l'avant.

La présence d'adénoïdes dans l'enfance est également l'une des causes de la croissance de l'amygdale pharyngée à un âge plus avancé. Les adénoïdes peuvent apparaître après leur retrait et dans le contexte de maladies chroniques des muqueuses nasale et pharyngée. Le fait est que même après l'élimination des végétations adénoïdes chez l'enfant, il est possible que celles-ci repoussent. En règle générale, cette situation est due à une opération chirurgicale mal effectuée ou à une prédisposition héréditaire.

La méthode de traitement dépend de la taille des végétations adénoïdes ou de leur degré de croissance.

Les degrés de croissance des végétations adénoïdes sont les suivants:

  • Le degré de croissance 1 est caractérisé par une augmentation insignifiante de la taille des végétations adénoïdes. Dans ce cas, l'amygdale pharyngée ferme la partie supérieure de la lumière des voies nasales. En règle générale, les végétations adénoïdes du premier degré ne causent pratiquement aucun inconvénient, ce qui complique leur détection. La manifestation la plus fréquente d'adénoïdes de petite taille est l'apparition d'un ronflement en rêve. Le fait est que pendant un long séjour en position horizontale, les végétations adénoïdes augmentent de taille et rendent difficile la respiration par le nez. Le plus souvent, dans ce cas, les médecins ORL optent pour un traitement conservateur et n'agissent qu'en l'absence de l'effet nécessaire.
  • Le degré de croissance est une amygdale pharyngienne élargie, qui couvre la moitié des voies nasales. Dans ce cas, en plus du ronflement nocturne, une suffocation peut survenir. En raison de la difficulté à respirer par le nez pendant le sommeil, la bouche s'ouvre légèrement et la langue peut s'enfoncer. En outre, il est difficile de respirer par le nez, non seulement la nuit mais aussi le jour. L'inhalation d'air par la bouche, en particulier en hiver, provoque diverses maladies respiratoires aiguës. Dans la plupart des cas, les adénoïdes de grade 2 ne peuvent être traités que de manière chirurgicale.
  • 3 degré de croissance chez les adultes est assez rare. Les amygdales pharyngées dans ce cas ferme complètement ou presque complètement la lumière des voies nasales. En raison de la croissance importante, l'air ne pénètre pas dans le tube auditif, ce qui est nécessaire pour équilibrer la pression atmosphérique dans la cavité tympanique (cavité de l'oreille moyenne). Une déficience prolongée de la ventilation de la cavité tympanique entraîne une déficience auditive, ainsi que des processus inflammatoires dans la cavité de l'oreille moyenne (otite moyenne). De plus, les personnes ayant des adénoïdes de grade 3 souffrent très souvent de diverses maladies infectieuses des voies respiratoires. Dans ce cas, il n'y a qu'un traitement: l'ablation chirurgicale d'une amygdale pharyngée envahie.

Est-il possible de traiter des végétations adénoïdes avec des remèdes populaires?

En plus du traitement médical et chirurgical des végétations adénoïdes, vous pouvez également utiliser les méthodes de la médecine traditionnelle. Les meilleurs résultats de l'utilisation de remèdes populaires sont observés lorsque les végétations adénoïdes sont de taille relativement petite. Certaines plantes médicinales aideront à éliminer le gonflement de la muqueuse nasale, à réduire la gravité du processus inflammatoire et à faciliter la respiration nasale. Il est préférable d'utiliser la médecine traditionnelle au stade initial de la maladie, lorsque la taille des végétations adénoïdes reste relativement petite.

Les moyens de médecine traditionnelle suivants peuvent être utilisés pour le traitement des végétations adénoïdes:

  • Gouttes d'Hypericum et de chélidoine. Il est nécessaire de prendre 10 grammes de fines herbes de millepertuis et de les réduire en poudre. Ensuite, vous devez ajouter 40 grammes de beurre, puis mettre au bain-marie. Pour chaque cuillerée à thé de ce mélange, vous devez ajouter 4 à 5 gouttes de jus de chélidoine. Un mélange d’hypericum et de chélidoine est instillé jusqu’à 4 fois par jour, 2 à 3 gouttes dans chaque narine. La durée du traitement est de 7 à 10 jours. Si nécessaire, le traitement doit être répété, mais pas avant qu'après 14 jours.
  • Teinture d'herbe d'anis. Vous devez prendre 15 à 20 grammes d'herbe d'anis séchée et la verser avec 100 millilitres d'alcool éthylique. Ensuite, insistez 7 à 10 jours dans un endroit sombre. Il est nécessaire de bien secouer la teinture une fois par jour. Après 10 jours, le contenu doit être drainé à travers une étamine. Ensuite, ajoutez 300 ml d'eau froide à la teinture et instillez 12 à 15 gouttes dans chaque passage nasal 3 fois par jour. La durée du traitement est de 10 à 14 jours.
  • Jus de betterave Dans le jus de betterave fraîchement pressé, ajoutez le miel dans une proportion de 2: 1. Ce mélange doit être versé jusqu'à 5 fois par jour dans chaque passage nasal de 5 à 6 gouttes. La durée du traitement est de 14 jours.
  • Collection d'écorce de chêne, herbe de millepertuis et feuilles de menthe. Mélangez 2 cuillères à soupe d'écorce de chêne, 1 cuillère à soupe de feuilles de menthe et 1 cuillère à soupe d'herbe de millepertuis. Ajoutez 250 ml d'eau froide à chaque cuillère à soupe de cette collection, puis mettez le feu et portez à ébullition. Il ne faut pas faire bouillir plus de 5 minutes, puis insister pendant 60 minutes. Le mélange obtenu doit être instillé en 3 à 5 gouttes 3 fois par jour. Le traitement doit durer 7 à 10 jours.
  • Jus d'aloès Le jus fraîchement pressé des feuilles d’aloès doit être mélangé à de l’eau filtrée dans un rapport 1: 1. Cette solution est instillée en 2 à 3 gouttes toutes les 4 heures. La durée du traitement ne doit pas dépasser 10 jours. Si nécessaire, le traitement peut être répété après 14 jours.
  • Huile de thuya. L'huile essentielle de thuya (solution à 15%) doit être instillée 2 à 4 gouttes 3 fois par jour. La durée du traitement est de 14 jours. Après une pause d'une semaine, le traitement doit être répété.
Il convient de noter que l’utilisation des remèdes populaires susmentionnés n’est pas efficace dans le cas de gros adénoïdes recouvrant complètement ou presque complètement les voies nasales. La seule stratégie de traitement correcte dans ce cas est l'ablation chirurgicale de la prolifération adénoïde.

De même, certaines plantes médicinales, en interaction avec les médicaments prescrits par le médecin, peuvent provoquer diverses réactions indésirables. Sur cette base, si vous avez l’intention de vous faire soigner au moyen de médicaments traditionnels, vous devriez consulter votre médecin.

Dans quel cas le retrait des végétations adénoïdes se produit-il sous anesthésie?

Historiquement, en Russie, il est courant de retirer des végétations adénoïdes sans anesthésie ou sous anesthésie locale. Cependant, le retrait des végétations adénoïdes peut également être effectué sous anesthésie générale (anesthésie), largement utilisée dans les pays d'Europe occidentale et aux États-Unis.

Il est à noter que ces dernières années, certaines cliniques ont commencé à recourir plus souvent à l'anesthésie générale pour les opérations sur les végétations adénoïdes. Cela est dû au fait que, sous anesthésie, l'enfant ne subit pas un stress psycho-émotionnel énorme qu'il aurait pu ressentir si l'opération avait été réalisée sans anesthésie. En même temps, l'anesthésie a ses inconvénients. Après l'anesthésie, divers effets secondaires peuvent survenir et persister longtemps (maux de tête, vertiges, nausées, douleurs musculaires, réactions allergiques, etc.).

Il convient de noter que l’adénotomie (élimination chirurgicale des végétations adénoïdes) peut être réalisée sans anesthésie. Cela est possible grâce au fait que les végétations adénoïdes sont pratiquement dépourvues de récepteurs de la douleur et que, dans la plupart des cas, leur élimination est indolore. Dans le même temps, les enfants plus jeunes ont besoin d'une anesthésie en raison de leur âge (une fixation précise de la tête de l'enfant est nécessaire).

Le choix de l'anesthésie pour l'adénotomie est une étape cruciale et doit être effectué par un médecin ORL expérimenté. Des facteurs tels que l'âge du patient, la présence de maladies concomitantes du système cardiovasculaire ou nerveux, la taille des végétations adénoïdes et autres sont pris en compte.

Quand dois-je enlever les végétations adénoïdes?

Les adénoïdes doivent être retirés lorsque le traitement médicamenteux n'aboutit pas aux résultats escomptés, si l'amygdale pharyngée (adénoïdes) ferme la lumière des voies nasales à la suite de deux tiers ou plus, ou de complications diverses.

Dans les cas suivants, le retrait des végétations adénoïdes est nécessaire:

  • 2 à 3 degrés de croissance des végétations adénoïdes. Selon la taille, il y a 3 degrés de croissance adénoïde. Les végétations adénoïdes du premier degré sont relativement petites et ne recouvrent que la partie supérieure de la lumière des voies nasales. Dans ce cas, les symptômes sont pratiquement absents et la principale manifestation est l'étouffement ou le ronflement pendant le sommeil. Cela est dû au fait qu'en position horizontale, l'amygdale pharyngée augmente légèrement et perturbe la respiration nasale normale. Les adénoïdes du deuxième degré ont des tailles plus grandes et peuvent couvrir la moitié, voire les deux tiers de la lumière des voies nasales. Dans ce cas, respirer par le nez devient difficile, non seulement la nuit mais aussi le jour. Dans les végétations adénoïdes du troisième degré, l'amygdale pharyngée recouvre complètement ou presque complètement la lumière des voies nasales. En raison du fait que la respiration nasale devient impossible, l'air ne peut circuler que par la bouche (l'air n'est ni réchauffé ni nettoyé). Les adénoïdes 2 et 3 degrés peuvent nuire considérablement à la qualité de la vie et causer des maladies respiratoires aiguës, une otite moyenne (inflammation de la cavité de l'oreille moyenne), une perte auditive, et ont également un effet négatif sur les capacités mentales pendant l'enfance (en raison du manque d'oxygène dans les cellules du cerveau).
  • Le manque de résultats positifs dans le traitement conservateur des végétations adénoïdes. Adénoïdes du premier, et parfois du deuxième degré, il est de coutume de commencer à traiter avec des médicaments. Dans ce cas, les médicaments prescrits qui aident à réduire le gonflement de la muqueuse nasale, ont des effets anti-inflammatoires et anti-bactériens. Si dans les 2 à 4 semaines, on n'observe pas de dynamique positive liée à l'utilisation des médicaments, ils ont généralement recours à l'ablation chirurgicale des végétations adénoïdes.
  • Infections fréquentes du système respiratoire. Les gros végétations adénoïdes peuvent fermer complètement ou presque complètement la lumière des voies nasales, ce qui perturbe la respiration nasale. Dans ce cas, l’air pénètre dans les voies respiratoires non pas par le nez mais par la bouche, c’est-à-dire qu’il ne se réchauffe pas et n’est pas débarrassé de tout agent pathogène (la sécrétion nasale contient des enzymes ayant un effet antibactérien). Dans ce cas, des conditions favorables sont créées pour l'apparition de maladies infectieuses telles que la grippe, les maux de gorge, la bronchite et la pneumonie.
  • Déficience auditive. La croissance excessive de l'amygdale pharyngée peut également affecter négativement l'audition. En fermant la lumière des voies nasales, les végétations adénoïdes ne permettent pas à l'air d'entrer dans le tube auditif (trompe d'Eustache). La trompe d'Eustache est nécessaire pour équilibrer la pression dans la cavité tympanique. En l'absence de ventilation normale, une perte auditive se produit et des conditions sont créées pour l'apparition de processus inflammatoires dans la cavité de l'oreille moyenne.
  • Apnée du sommeil (arrêt respiratoire). L'une des manifestations des excroissances adénoïdes est la respiration nocturne pendant plus de 10 secondes (apnée). L'apnée apparaît à cause de la dégradation de la racine de la langue. Lorsque vous respirez par la bouche, la mâchoire inférieure tombe un peu et la langue peut provoquer un blocage du larynx. Avec une apnée nocturne, les enfants se lèvent fatigués et léthargiques.
  • Détection des végétations adénoïdes chez l'adulte. Auparavant, on pensait que la prolifération adénoïde ne pouvait se produire que dans l'enfance et que, chez l'adulte, l'amygdale pharyngienne était dans un état atrophié. À l'heure actuelle, il a été établi que les adultes, ainsi que les enfants, ne peuvent avoir d'adénoïdes que pour les diagnostiquer en raison de la structure anatomique du nasopharynx n'est possible qu'avec l'utilisation d'un examen endoscopique (examen du nasopharynx avec un tube flexible spécial muni d'une caméra optique à son extrémité). Si des végétations adénoïdes sont détectées chez un patient adulte, une intervention chirurgicale est probablement nécessaire. Le fait est que l'utilisation d'un traitement médicamenteux à cet âge donne très rarement des résultats positifs.

Il convient également de mentionner le fait que l'opération visant à éliminer les végétations adénoïdes existe et contre-indications.

Les contre-indications suivantes à l'opération pour enlever les végétations adénoïdes sont distinguées:

  • tuberculose pulmonaire;
  • l'hémophilie ou d'autres troubles sanguins qui interfèrent avec le processus de coagulation;
  • diabète en phase de décompensation;
  • maladies infectieuses actives du système respiratoire (pharyngite, trachéite, bronchite, pneumonie, etc.) et du nasopharynx;
  • tumeurs bénignes ou malignes (tumeurs);
  • anomalies dans le développement du palais dur ou mou.

Puis-je utiliser l'huile de thuya pour traiter les végétations adénoïdes?

L'huile de thuya peut être utilisée pour traiter des végétations adénoïdes uniquement lorsque la taille de l'amygdale pharyngée est relativement petite.

On distingue les trois degrés de prolifération d’adénoïdes suivants:

  • Un degré d'élargissement adénoïde se manifeste par le fait que l'amygdale pharyngienne ne couvre que le tiers supérieur de la lumière des voies nasales. En même temps, la respiration nasale pendant la journée n’est pratiquement pas perturbée et le seul symptôme des petits végétations adénoïdes est la congestion nasale la nuit. Le fait est qu’avec un long séjour en position horizontale, les végétations adénoïdes augmentent quelque peu. Cela se manifeste par l'apparition de reniflements ou de ronflements.
  • 2 Le degré de croissance est caractérisé par une taille plus grande de l’amygdale pharyngée. Les végétations adénoïdes du second degré ferment les choans (ouvertures reliant le nez et le pharynx) et le vomer (os impliqué dans la formation du septum nasal) à moitié, voire aux deux tiers. La respiration nasale devient difficile, pas seulement la nuit, mais le jour. En conséquence, la respiration se fait par la bouche, ce qui augmente le risque de maladies respiratoires aiguës, en particulier en hiver. De plus, la voix change aussi. Il devient nasal en raison d'une obstruction nasale (nasal fermé).
  • 3 le degré de croissance est constitué par des végétations adénoïdes de taille considérable, totalement ou presque totalement capables de combler les lacunes des voies nasales. Avec des végétations adénoïdes d'une telle taille, la respiration nasale est impossible. Avec une respiration prolongée par la bouche chez les enfants, un «visage adénoïde» apparaît (bouche constamment ouverte, modification de la forme du visage et de la mâchoire supérieure). La perte d'audition est également due à une ventilation altérée des tubes auditifs, ce qui rend difficile la transmission de vibrations sonores du tympan au labyrinthe.
Le traitement des végétations adénoïdes avec de l’huile de thuya doit être prescrit, la croissance des végétations adénoïdes correspondant à 1 ou 2 degrés. Si les végétations adénoïdes atteignent des tailles significatives (2 à 3 degrés), la méthode de traitement conservatrice (médicament) n’est pas en mesure de donner les résultats nécessaires et, dans ce cas, elles ont recours à la chirurgie.